La Saltarelle de Wavre en Ecosse - page 4 - (juillet 2006)

16/17 juillet: King Cross Church (suite) et château de Crathes
[home]   [retour album]   [page suivante]   [page précédente]  


© Jacques Marchal: utilisation commerciale des images interdite
16 juillet 2006: Les danses nobles Renaissance à la King Cross Church d'Aberdeen.
17 juillet danses nobles au Château de Crathes.

 

La soirée du 16 se termine à la King Cross Church d'Aberdeen par les danses nobles de la Renaissance en tableau final.
La Saltarelle a rarement l'occasion de se présenter dans d'aussi bonnes conditions et elle a su créer l'émotion en l'exécutant parfaitement. Tant danseurs que musiciens.
Nos hôtes ont été semble-t-il ravis, nous aussi. Il reste quelques photos qui elles aussi ont profité de cet état de grâce.

Dimanche 17, après un réveil paresseux (enfin on pouvait, pas d'engagement avant 11 heures ...), nous voilà tous convoyés par les familles ou le Dragon (notre car) au château de Crathes. Parc magnifique, demeure historique.
On commence bien évidemment par le pique-nique quotidien dans le parc, distribution des sac plastique blancs dorénavant attendus et toujours bien remplis.
Les danseurs devront se contenter du terre-plein poussieureux devant le château, pas vraiment horizontal.
Et le vent s'est levé juste au début de la prestation. On n'en fera pas un plat. Et à 17 heures, la Saltarelle mettait un point final à son programme artistique.

Lundi journée tourisme essentiellement consacrée à la vallée du Whisky (non ce n'est pas une rivière !) et la visite de la distillerie de Glenfidich dont les produits sont bien connus et appréciés en Belgique d'ailleurs.

Restait la soirée d'adieu le lundi soir et l'inévitable panse de brebis farcie (ou Haggis). Qui ne connaît pas le Haggis ne connait pas l'Ecosse... Célébré par le poète Robert Burns, voici le dernier paragraphe.

Ye Pow'rs wha mak mankind your care,
And dish them out their bill o 'fare,
Auld Scotland wants nae skinking ware
That jaups in luggies;
But, if ye wish her gratefu' prayer,
Gie her a Haggis!

Robert Burns étant décédé le 21 juillet 1796, les droits d'auteur sont éteints.

Puis le Ceilidh final, bal folk local avec danses et musiques traditionnelles.

Mardi, départ définitif le matin, descente en car vers Edimbourg et visite du château et environs touristiques.
C'est là que nous avons frôlé la catastrophe. En se trompant entre l'heure anglaise et l'heure belge de départ du bateau, le car a tout juste eu le temps (grâce à une compréhension plus que gentille des fonctionnaires de police qui nous ont réouvert les grilles en renoncant aux contrôles d'identité) de s'engouffrer dans le ventre du Ferry qui s'ébranlait, juste le temps de remonter sur le pont...
Bye Bye Scotland, we will certainly come back.

... Jacques